Légendes

Saly.D, une art-preneuse pas comme les autres

 

Portrait artistique d’une art-preneuse de 28 ans qui voit le monde comme une toile géante : chaque objet, chaque être est un support artistique : Saly.D

Si tu es en région parisienne et que tu as un certain intérêt pour l’art, alors tu as peut-être déjà entendu parlé voire croisé Saly.D.   Pour la reconnaître, il suffit d’identifier un univers inspiré des couleurs d’Afrique et une philosophie: Il n’y a pas de limite dans la pratique artistique.

La naissance d’une art-preneuse

Passionnée d’un univers lyrique, Saly. D a toujours aimé écrire, dessiner pour  s’exprimer. Ses études en Lettres modernes et Histoire de l’art ainsi qu’en journalisme, lui ont permis de concilier ce côté artistique et lyrique à l’expression écrite.

Mais la vie n’a pas toujours été simple pour elle quand il s’agissait de trouver sa place dans le journalisme. Malgré sa posture qui inspirait confiance grâce à son dynamisme et son expérience, elle avait du mal à avoir ne serait-ce qu’une carte de presse.

T’es jeune, tu as un gros bagage et t’es dans l’air de temps. On est perçu  comme une menace pour les aîné qui sont dans le milieu depuis longtemps. Le journalisme c’est quand même un métier de privilégiés. Avec ma conscience afro, tu vois les choses différemment. De plus, tu veux faire reporter d’image mais t’es une femme. Honnêtement, j’étais vue comme une femme qui veut faire un boulot d’homme.

De retour chez elle, peindre était comme un refuge, une expression, un défoulement. Voyant plusieurs tableaux s’accumuler dans sa chambre, sa mère l’invite à faire un peu de ménage : “Tu devrais les vendre! Regarde comment c’est beau!” 

En 2012, Son premier tableau a été vendu. Et là, une page Facebook créée, d’autres tableaux vendus, un déclic: “Si le journalisme ne veut pas de moi, je développerai quelque chose d’autres”. 

Cette chose, c’est l’univers de Saly: Saly.D art

Travailler pas à pas avec Saly.D

Aujourd’hui responsable de communication dans une PME, Saly.D contribue à développer l’image et la notoriété de l’entreprise dans laquelle elle exerce notamment à travers des réalisations vidéos et du webmastering.

Elle s’est créé une vie où une partie de son temps est consacrée à l’écriture, le travail sur le web et une autre à développer son côté artistique.

Il n’y a pas de limite dans l’art. Tu peux aussi bien partir sur une peinture murale pour peindre sur des chaussures et faire du body painting. Ce côté artistique, chacun de nous le possède. Tout ce que nous avons à faire, c’est de laisser le monde être notre toile.

Saly-D, a créé son entreprise qui consiste à développer le côté artistique de tout un chacun à travers ses ateliers. Ses prestations l’ont amenée à travailler avec des entrepreneurs comme Nen’s food et Art Press Yourself

Son message à la jeunesse

Il faut arrêter de douter et de trop réfléchir. Tu as envie peindre, fonce! Tu as envie d’ouvrir un restaurant, fonce! Tu veux devenir la référence dans un milieu fonce! Ne pas trop attendre. Que ça plaise à 15 ou 20 personnes, ce n’est pas grave. Le simple fait d’être passé à l’action, de l’avoir fait est déjà une grande victoire.

L’important ce n’est pas de dire, c’est d’agir. Il faut bien que les rêves se réalisent.

Retrouve toi aussi l’univers de Saly:

Saly-d.com

Saly-D

 

Bemvinda.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *