*Cet article invité nous est rédigé par Raissa MUADI du blog Social media Paris

Aujourd’hui, tu ne peux pas entreprendre sans penser réseaux sociaux. Ce serait comme vouloir à tout prix vivre… sans oxygène. Rires.

Entrons donc directement dans le vif du sujet. Si tu veux faire connaître ton expertise sur les réseaux sociaux et te demandes comment ça marche,  cet article est fait pour toi.

Pour commencer, un petit rappel sur le Personal branding. C’est quoi au juste ?

Le Personal branding est le fait qu’en tant qu’individu (ici, auto entrepreneur), tu t’établisses comme une marque. Un univers auquel une catégorie de personnes peut se référer par rapport à leurs aspirations et leurs besoins. Une autorité dans ton domaine d’expertise. Et cela passe par un processus : connaître la valeur que tu veux offrir et la cible auprès tu veux être reconnu comme expert.

Maintenant que nous avons défini l’élément central, découvrons ensemble les étapes  nécessaires pour te positionner en tant qu’expert sur les réseaux sociaux.

1. Sois spécifique dans le domaine pour lequel tu veux devenir expert

Cela peut paraitre anodin, mais il y a une erreur que commettent la plupart d’entrepreneurs qui se lancent : la généralité. Quand tu décides de bâtir ton personal branding, c’est évidemment pour être reconnu comme ‘spécialiste’ ou « expert » dans ton domaine. Or qui dit spécialité ou expertise, dit spécificité. Si tu es par exemple dans l’industrie de la production musicale, tu ne peux pas juste te présenter comme un producteur de musique qui habite x ou y ville. Il faut que tu te positionnes par rapport à ta compétence phare (offre) que tu mets en œuvre pour aider ou permettre à un type de personne bien défini (cible) d’atteindre un certain but (devenir capable de faire quelque chose qu’ils ne savaient pas faire avant : promesse).

Généralement c’est la peur de ne pas avoir assez d’audience en partant sur du spécifique (niche). Mais l’expérience a toujours prouvé le côté infondé de cette peur. Nous sommes tous différents. Nous prenons nos décisions d’achats d’un service ou d’un produit différemment. Et c’est rarement voire jamais seulement à cause de la ‘qualité’ d’un produit, ou du prix. Même si on le revendique souvent. Toute marque bien assise raconte une histoire (storytelling). Son histoire à laquelle peux s’identifier un public donné. Et cela joue beaucoup sur de l’inconscient

2. Définis auprès de qui exactement tu veux être connu pour ton expertise

Tu ne peux pas vendre à tout le monde. Toujours en cohérence avec l’étape précédente, mieux tu connais ta cible, mieux tu sauras lui parler de manière à lui inspirer confiance faire acheter ton produit ou service.

Connaître ta cible n’implique pas seulement connaître leurs aspirations liés à ton produit ou service : ce qu’elle veut apprendre de toi, ce dont elle peut se débarrasser grâce à toi, etc. Mais aussi, et je dirai surtout, connaître la motivation psychologique liée à leurs aspirations. Si tu es coach de vie par exemple, et que ta cible est un entrepreneur, son aspiration liée à ce que tu proposes peut être d‘avoir une source de motivation et conseil pour réussir ses entreprises. Mais sa motivation cachée n’est certainement pas ‘réussir son business » mais plutôt la raison pour laquelle il veut réussir son business. Cela peut être ‘pour avoir une vie de rêve ‘ ou encore ‘quitter un emploi salarial’. Et c’est là que tu trouves les mots pour construire ton message que tu déclinera en article, vidéo, et autre forme de contenu dans la construction de ton personal branding.

Donc, comme nous le verrons dans la partie pitch, tu peux utiliser l’aspect de ce que ta cible attend de toi. Par exemple, pour un coach : j’aide les entrepreneurs à réussir leur business. Et dans la déclinaison de tes contenus, jouer sur la fibre psychologique : la raison pour laquelle ta cible veut réussir sin business. Exemple : si vous voulez être autonome financièrement afin de quitter votre emploi salarié, voici trois habitudes à cultiver au quotidien. Tourne-le à ta sauce ! À ton domaine, allais-je écrire, lol

3. Repère les réseaux sociaux où se trouve la cible que tu as définis et partages-y ton contenu.

Nombreuses études existent sur les profils utilisateurs de différents réseaux sociaux. Bien sûr, vu le nombre d’utilisateurs de Facebook par exemple (2 milliards d’utilisateurs actifs par mois) il n’y a nul doute qu’il y a de fortes chance que n’importe quelle cible s’y trouve. Mais avec le test d’une probable mise à jour du fil d’actualité des utilisateurs, Facebook te coûtera encore plus cher qu’il ne l’était avant, surtout si tu te lances. Cet article peut te donner un aperçu des profils, surtout si tu es en France, des réseaux sociaux, disons, génériques.

Étant donné que les statistiques changent tout le temps, plusieurs sites spécialisés actualisent ces données : webmarketing, social media today, social media pro, buffer, etc.

Il ne te suffira pas non plus seulement de partager ton contenu sur cette plateforme. Il te faudra adapter ton contenu  au style du réseau et bien plus encore au style des contenus les plus consommés par ta cible.

4. Offres régulièrement de la valeur

Montre ici que tu maîtrises réellement ton secteur. Partage ton avis en t’appuyant des données vérifiées. Partages de l’information utile à ta cible. N’aies pas peur. Ils ne peuvent pas un jour ne plus avoir besoin de ton expertise. Au contraire, partager du contenu de valeur qui montre ton expertise ave de petites astuces et autres infos utiles va montrer ta générosité (côté humain) et bâtir ton autorité dans le domaine. Tu vas devenir une référence.

Pour choisir la forme sous laquelle tu vas délivrer ces contenus : observes ce qui marche avec ta cible, utilises les formats tendances, teste tout, jusqu’à ce que tu trouves chaussures à tes pieds. Mais lance-toi quand même avec des formats bien définis selon les tendances (stratégie) afin de ne pas t’éparpiller dès le début.

5. Pitch : ta catchline sur les réseaux, ta présentation

Maintenant que tu as passé les quatre étapes précédentes, il faut tisser ton filet de pêche : qui tu es, qui tu aides, à quoi, et comment.

Cela peut paraître dans l’à propos de ta page Facebook, dans la bio de ton Instagram ou encore dans ta présentation sur LinkedIn. Bref, sur toute plateforme sociale où tu vas élire domicile ^^

Tu l’auras donc compris. La démarche stratégique avant tout acte de communication, autant que pour ton personal branding, passe par la définition de quelques éléments essentiels : une définition spécifique du domaine dans lequel tu veux t’établir en expert ; la cible auprès de laquelle tu veux t’ériger en autorité dans ton domaine, les canaux de communication sur lesquels traine ta cible : ici, les réseaux sociaux que tu auras choisis ; le partage des contenus de valeur.

Si tu te lances et souhaite avoir continuellement des infos sur comment t’en sortir comme un pro sur les réseaux sociaux, rends-toi régulièrement sur ce site.

À bientôt !

Raïssa MUADI 

socialmediaparis.com