Capter l’attention de ses interlocuteurs n’a toujours pas été facile. La plupart du temps, nous nous retrouvons dans des situations comme:

  • avoir beaucoup d’informations à transmettre mais peu de temps 
  • perdre nos mots en pleine présentation
  • avoir l’impression d’ennuyer ou d’être banal
  • croiser le regard d’une personne dans la salle qui nous déstabilise (#storyofmylife 😉

En bref, nous avons tous peur de nous planter. Cependant, il y a de nombreux chercheurs qui ont étudié le fonctionnement du cerveau humain. Ce qui veut dire que trouver un moyen de rendre la transmission d’un savoir plus aisée est un challenge relevé depuis bien longtemps.

De grands orateurs comme Steve Jobs, Tony Robbins ou Dupond-Moretti  ont compris qu’une bonne présentation est avant tout une stratégie. Être un grand orateur et avoir une marque personnelle (Personal brand) importante est un enjeu colossal pour les entrepreneurs aujourd’hui. 

La bonne nouvelle est qu’il existe de nombreux moyens pour mettre notre talent au service de notre entreprise. Prenons la parole en public et vendons le concept de notre entreprise avec le Storytelling. 

Capter l’attention n’a jamais été aussi simple avec les 3 astuces que je vais te partager. 

 

1. Soigner son support de présentation : Powerpoint, Prezi ou keynote

Faire une présentation orale ou écrite est toute une gestion de projet. De même que tenir un stand lors d’un forum ou un salon.

Il faut : 

  •  définir  le message que l’on souhaite transmettre
  • structurer ses idées. Vient ensuite,
  • faire le choix d’un support qui servira à illustrer son message :  audio, vidéo, flyers, plaquettes ou une présentation avec des slides (le plus courant).

J’utilise très souvent l’outil Powerpoint version 2016 ou 2017. J’y ai trouvé un moyen simple de transmettre mon message mais aussi de retenir l’attention lors de toutes mes présentations. J’accompagne ensuite par mes autres supports de communication si besoin (carte de visite, foyers). D’autres support de présentation avec des slides dynamiques comme Prezi ou Keynote sont tout aussi efficaces.

En choisissant soigneusement les animations, les transitions et les idées de conceptions, j’obtiens un rendu satisfaisant pour raconter une histoire. 

Un exemple :

Un exemple de Présentation avec des transitions comme “Morphose” (mon préféré), “Révéler”. qui donnent un plus lorsque vous voulez introduire un concept.

 

Best Pratices

  • Garder en tête son identité visuelle et la mettre en avant sur le support.
  • Ne pas encombrer les slides de textes, mettre l’essentiel.
  • Varier le contenu des slides (image, vidéo, infographie, etc.)
  • Ne pas hésiter à mettre des commentaires pour ne pas oublier des concepts, des mots-clés et des signaux de son discours.
  • Prévoir moins de 20 slides (si possible)

Peu importe l’outil de présentation utilisé, il faut soigner l’apparence pour donner envie et attiser la curiosité.

2. Avoir la bonne posture et une bonne gestuelle : l’art d’amener son public

Pour passer son message, on doit se montrer concis mais à la fois percutant. Mais au-délà de tous les mythes sur les grands orateurs, faire dune belle présentation, c’est aussi :

  • démontrer par nos faits et gestes combien nous sommes bienveillants,
  • montrer que nous sommes heureux d’être à ce lieu précis avec de belles personnes
  • être enthousiaste à l’idée de partager une expérience.

Pour l’exprimer, il y a des codes, des gestes et une posture qui ne trompe pas. Je veux tout simplement dire qu’il faut apprendre à avoir les bons gestes pour ne pas dissimuler notre stress, pour regagner confiance lorsqu’on se perd (parce que oui ça arrive).

©Jean Fotso 2018

Quelques gestes recommandés qui servent à amener son auditoire, diminuer le stress et maintenir le rythme une fois lancé. Deviens un pro du langage :

  • Sourire : c’est le moyen de communiquer de la sympathie et détendre l’atmosphère.
  • Toujours regarder tes interlocuteurs dans les yeux: en fait, tu leur dis  “All eyes on me”! 
  • Tendre les bras en avant et ne pas les croiser à l’arrière du dos.
  • Faire des gestes courts et précis pour prouver qu’on sait de quoi l’on parle.
  • Éviter de lire les slides.  Il faut plutôt les commenter et laisser les gens être autonome.
  • Ne pas hésiter d’ imposer le silence : il permet de recentrer les esprits, provoquer l’intrigue et capter une attention particulière au moment

Réussir sa présentation, c’est avant tout écouter son corps et ses sens. Garder le sourire et se laisser guider une fois que l’ambiance s’est installée. 

 

3. Raconter une histoire en suivant le rythme de sa présentation : PPT Telling

Il existe un moyen de communication simple et efficace pour améliorer le positionnement de  sa marque : Le Storytelling

Dans un contexte de présentation, il aide à augmenter notre force de vente. Capter l’attention pour vendre son concept, son produit, sa personnalité. Pour y arriver efficacement, il y a une règle que les grands orateurs utilisent pendant toutes leurs présentations :

  • La technique de l’hameçon 

La technique de l’hameçon vient du Docteur John MEDINA qui s’était aperçu en donnant cours à ses étudiants que systématiquement, ils n’étaient plus attentifs au bout de 10 minutes. Toutes les 10 minutes, cette perte d’attention se renouvelait. Pour y remédier, il trouva la solution de lancer un hameçon toutes les 10 minutes. Le but est de relancer, pêcher à nouveau l’attention de ses étudiants et depuis, il n’avait plus besoin de faire quoi que ce soit car l’attention de ses étudiants ne baissait plus. 

Si vous voulez voir un exemple concret, regardez cette vidéo qui vous montre qu’après chaque 10 minutes un orateur trouve un moyen de pêcher son auditoire : 

  • changer de contenu ou de format de présentation
  • inviter un autre intervenant à monter sur scène 
  • poser une question au public pour lancer un débat, etc. 

 

Best practices 

  • Commencer par une anecdote, une citation, un chiffre par exemple pour briser la glace et attiser la curiosité
  • utiliser une typographie épurée sur son support
  • Adapter son jargon à ses interlocuteurs : bannir celui trop technique sauf si vous êtes obligés de l’utiliser compte tenu d’une profession

Capter l’attention de son auditoire et la retenir,  c’est être simple, concis et stratégique. Une bonne communication s’établit lorsque les gens comprennent où vous souhaitez les emmener. Une bonne présentation, au final, c’est vous.